L’étrange lutte de Jacob :

Jacob est extrêmement inquiet, car il a appris que son frère Ésaü vient au-devant de lui avec 400 hommes (Genèse 32) : sans doute Ésaü, qui avait été trompé par Jacob, vient-il maintenant pour se venger…Pour Jacob, c’estle temps des regrets, le temps des remords : si seulement il pouvait refaire le passé, ou bien l’effacer pour toujours !

Il fait nuit et Jacob est seul : il a besoin d’être seul, mais en même temps il soupire certainement après l’aide de quelqu’un…Qui pourrait le comprendre, qui pourrait l’aider ? Dieu ? C’est effectivement Dieu qui lui a dit de revenir au pays de sa naissance, et puis Jacob a croisé des anges de Dieu, mais maintenant où est Dieu ? Jacob a certes prié, mais il aimerait bien, au plus vite,une manifestation de Dieu…

 

C’est d’ailleurs peut-être sa prière : « Dieu, montre-Toi ! », et voici qu’un homme surgit et lutte avec lui jusqu’au lever de l’aurore. Étrange exhaussement ! Jacob attend le secours de Dieu, et le voici agressé par un inconnu…Jacob voudrait sans doute s’enfuir, mais l’homme l’en empêche, et la lutte est âpre !

 

Pourquoi Dieu permet-Il cela ? Et qui est donc celui qui s’en prend ainsi à Jacob ? Dieu viendra-t-Il à l’aide de Jacob ? Beaucoup de questions agitent certainement Jacob…Et Jacob n’est pas au bout de ses surprises, car au fil du temps et de cette terrible lutte, il va découvrir que son agresseur…vient de Dieu !

 

Quoi donc ? Cette épreuve vient de Dieu, Lui-même ! ? OUI ! « Difficile à digérer », n’est-ce pas ? Cependant, Jacob comprend petit à petit que cette épreuve est pour son bien !

 

« Quoi donc ? Dieu peut-Il s’en prendre à moi pour mon bien ? » OUI ! Jacob réalise maintenant que cette lutte est salutaire…Son agresseur manifeste soudain le désir de partir, mais Jacob a compris qu’il devait le retenir : Je ne Te laisserai point aller, que Tu ne m’aies béni.

 

Celui qui est venu lutter contre Jacob voulait obtenir quelque chose de Jacob : lui faire sentir sa profonde misèreet le conduire à une véritable repentance. C’est exactement ce qui est arrivé et Jacob a bien compris que cette lutte avait été engagée par Dieu, pour son bien. C’est pourquoi Jacob a pu dire : J’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée.

 

Jésus disait : Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle (Marc 1 v.15).